« La Passe-Miroir », T3 – « La Mémoire de Babel »

- Excusez-moi, je ne suis pas comme mon père, qui connaît les us et coutumes des autres arches. Nous ne faisons pas de différence entre les sexes ici. J’en déduis que chez vous les hommes ne portent pas de tenues comme la vôtre ?Ophélie se fit violence pour ne pas imaginer Thorn en petite robe... Lire la Suite →

« Terre de Brume », T1 : « Le Sanctuaire des dieux » : une épopée au féminin

"Toute magie engendre la Brume. C’est une loi immuable de Mitar. Dans les premiers temps personne ne se souciait vraiment de ce déchet évanescent, rejeté aussitôt dans l’air une fois l’opération magique terminée. Mais, après des années de ce régime, certains prêtres constatèrent des altérations dans la trame de l’univers. Ils décidèrent alors que la... Lire la Suite →

Pages: 1 2

Chroniques des fleurs d’opale, T1 : « La candeur de la rose » partie 1, Ielenna

"J'ai connu la Mort, je l'ai vue, je l'ai provoquée. Le sang et le froid m'ont, un temps, été familiers, la maladie et la peur furent la source de mes cauchemars. Mais en contrepartie, j'ai trouvé l'Amour, ai cueilli quelques étoiles de félicité. J'ai toujours en mémoire le sourire de chacun, le rire des disparus,... Lire la Suite →

« Big fish et Begonia » : la grosse CLAQUE de l’animation chinoise

➔ Chun est un être céleste vivant sous la mer. À ses 16 ans, elle est envoyée dans le monde des humains sous la forme d'un dauphin rouge afin d'accomplir son rituel de passage à l'âge adulte. Kun, un jeune garçon, va sacrifier sa vie afin de sauver la sienne. En signe de gratitude, Chun, aidée... Lire la Suite →

« Le faiseur de rêves » T1 : un roman enchanteur !

➔ Il est une ville, au centre du désert, où nul n'a le droit de se rendre sous peine de mort. De ses entrailles sortaient autrefois d'interminables caravanes chargées de trésors mais, depuis deux cents ans, la cité est coupée du reste du monde... Pire encore, un soir d'hiver, le nom de ce lieu de... Lire la Suite →

La Passe-Miroir T1, « Les fiancés de l’hiver », Christelle Dabos.

Elle essayait d'amadouer l'écharpe qui, moitié folle de joie, moitié folle de colère, s'enroulait autour de son cou, de ses bras et de sa taille de peur d'être à nouveau séparée de sa maîtresse. "- J'aurais dû brûler cette chose quand vous aviez le dos tourné, soupira Berenilde en agitant son éventail. On ne fait pas... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :