Roman : « Eleanor Oliphant va très bien », de Gail Honeyman.

01

TITRE ORIGINAL : Eleanor Oliphant is completely fine
AUTRICE : Gail Honeyman
PARUTION VO/VF : 2017
GENRE(S) : Comédie, drame, tranche-de-vie
CATÉGORIE : Roman contemporain
THÈMES : Humour, anxiété sociale, sarcasme, dépression, amitié, famille…
PAGES : 434 (Broché, Fleuve 2017)

➔ Eleanor Oliphant est un peu spéciale. Dotée d’une culture générale supérieure à la moyenne, peu soucieuse des bonnes manières et du vernis social, elle dit les choses telles qu’elle les pense, sans fard, sans ambages.  Fidèle à sa devise  » Mieux vaut être seule que mal accompagnée « , Eleanor évite ses semblables et préfère passer ses samedis soir en compagnie d’une bouteille de vodka. Rien ne manque à sa vie minutieusement réglée et rythmée par ses conversations téléphoniques hebdomadaires avec maman.  Mais tout change le jour où elle s’éprend du chanteur d’un groupe de rock à la mode. Décidée à conquérir l’objet de son désir, Eleanor se lance dans un véritable marathon de transformations. Sur son chemin, elle croise aussi Raymond, un collègue qui sous des airs négligés, va lui faire repousser ses limites. En naviguant sur les eaux tumultueuses de son obsession amoureuse et de sa relation à distance avec maman, Eleanor découvre que, parfois, même une entité autosuffisante a besoin d’un ami…

4.5 heart

Une petite pépite livresque drôle, touchante et qui fais du bien !

>> Le service-presse d’Eleanor Oliphant traînait sur un pupitre à mon lieu de travail. Intriguée par son résumé, c’est un peu par hasard que je me suis lancée dans cette lecture. Comme quoi ce dernier fait parfois bien les choses, sinon je serais passée à côté d’une lecture géniale !

Ce roman a tout simplement « refais ma journée » au moment où je l’ai lu. C’est un titre qui, d’abord, m’a fait beaucoup rire et sourire. Eleanor est vraiment un personnage atypique : râleuse, antisociale, portée sur la boisson, en pleine crise identitaire, intelligente et sarcastique… mais qu’est-ce qu’elle est drôle malgré elle ahah ! Parfois elle amuse, parfois elle exaspère, mais c’est un personnage si entier ! Je l’ai trouvé particulièrement attachante, aussi bien pour ses défauts que ses qualités et malgré ses petites lubies. Bien que j’aie été franchement amusée par sa marginalité et son côté asocial, j’ai plus encore aimé son évolution au fil du roman.

En effet, Eleanor va avoir l’occasion de remettre en question sa vie actuelle, son comportement et, surtout, tenter de faire la paix avec elle-même et le reste du monde. Ses tribulations se suivent avec délice et intérêt. Edmond est un personnage fantastique et j’ai plus qu’adoré sa présence auprès d‘Eleanor, car notre héroïne va beaucoup changer à son contact. C’est frais, drôle et, surtout, ça fait du bien ! Et si vous vous attendiez à une simple tranche-de-vie banale et sans surprises, détrompez-vous ! Eleanor Oliphant est accentué d’une petite touche de drama : une ombre plane en effet sur notre héroïne, à l’origine de beaucoup de problèmes et en grande partie de ce qu’est devenue Eleanor. La jeune femme va ainsi devoir faire face à ses démons, dont certains dont elle ne soupçonnait pas -ou ne voulait pas admettre- l’existence. Préparez-vous donc à rire, mais également à être émus et même surpris avec un final qu’on ne voit pas forcément venir.

En bref, Eleanor Oliphant va très bien est une tranche-de-vie à la fois drôle et grave, torturée et optimiste. Un roman qui touche autant qu’il amuse et fait du bien ! Cette lecture aura marquée mon année, en plus d’avoir réellement su me surprendre. Je ne suis pas prête d’oublier cette héroïne si peu commune tant j’ai été marquée aussi bien par son caractère que ses aventures. C’est un roman qui apaise et exorcise, tout en étant follement distrayant et savoureux. Je le recommande donc à un maximum de personnes, si vous voulez vous changer les idées ou simplement faire la connaissance d’un personnage atypique, socialement décalé et tout en nuances. Gros coup de coeur de 2017 !

Roman : « Les cinq lettres du mot coeur » de Cathy Cassidy

couv52807092.jpg

Titre original : Broken heart club
Autrice : Cathy Cassidy
Parution : 2016 (VO) / 2017 (VF)
Type : Roman jeunesse
Genre(s) : drame, tranche-de-vie
Thèmes : Enfance, amitié, adolescence…
Pages : 304 (Broché, Nathan)

Carrie, Omisha Eden, Uma et Ryan sont inséparables comme les cinq doigts de la main, ou comme les cinq lettres du mot « coeur » que forment les initiales de leur prénom. Mais après une violente dispute, leur groupe est brisé. Même Eden et Ryan, qui étaient amoureux en secret, ne se parlent plus…. est-il vraiment trop tard, deux ans après, pour recoller les morceaux de l’amour et de l’amitié ?

4 heartsEncore une belle oeuvre de la « Queen Cassidy » !

>> Inutile de vous préciser que je me suis littéralement jetée sur le nouveau roman de Cathy Cassidy à sa sortie ? Cette autrice jeunesse est l’une de mes préférées. J’ai eu un coup de pratiquement pour coeur chacun de ses livres. Les 5 lettres du mot coeur n’a pas échappé à la règle !

Avec un résumé pareil, je m’attendais à une histoire profonde et touchante sur l’amitié et son évolution au fil du temps. Peut-on réparer des liens brisés ? Le roman a su répondre à mes attentes, en allant même un petit peu plus loin. Je ne rentrerais pas dans les détails à ce propos, car j’estime que cela serait dommage. En tout cas, je m’attendais à de l’émotion , mais j’ai eu droit à un récit plus profond et dramatique qu’il n’y parait (c’est souvent le cas avec l’autrice en fait ahah). J’avoue que j’ai rapidement deviné ce qu’il en était, mais cela n’enlève pas le fait que je ne m’attendais pas à trouver ça dans cette histoire. C’est un récit qui, petit à petit, m’a prise au tripes.

Les personnages sont tous assez touchants, même si j’ai trouvé qu’on exagérait peut-être un poil avec Ryan (que j’ai bien aimé malgré tout). Eden reste ma petite chouchoute, car c’est celle à laquelle j’ai pu le mieux m’identifier. Elle a eu la chance d’avoir une amitié hors du commun avec Carrie, un lien très spécial et unique. Le fait d’avoir perdu ce lien en grandissant a fait d’elle une adolescente triste, craintive et solitaire. Je comprends tellement ce par quoi elle est passée, donc je n’ai pu que m’attacher à ce personnage ahah. Dans l’ensemble, je les aies tous bien aimés. Chacun a su me toucher à sa propre manière.

Parmi ses cinq romans publiés en France (sans compter la saga des Filles au chocolat), Les 5 lettres du mot coeur est l’un de ceux qui m’aura le plus ébranlée. Rose Givrée reste peut-être mon préféré, car ce dernier est plus fort et « violent » dans sa continuité. Cependant, Les 5 lettres du mot coeur se défend aussi très bien en abordant un autre sujet sensible et pertinent. La fin du roman m’aura mise la larme à l’oeil et retourner le coeur. C’est une histoire que je ne suis pas prête d’oublier.

Si vous n’avez encore jamais lu un roman de Cathy Cassidy et que vous hésitez à vous jeter à l’eau, voici une nouvelle preuve qu’il faut vraiment se lancer ! Je continuerais à conseiller Rose Givrée pour ceux qui veulent un récit vraiment fort et marquant, mais si vous voulez quelque chose de tout aussi puissant, en plus doux et peut-être avec un sujet plus parlant comparé à l’autre, alors je vous recommanderais celui-ci en premier. Enfin, je vous recommande tous ses livres, mais ces deux-là arrivent en haut de ma liste de préférences ahah !