« Aria » T1 : Venise sur Mars !

Aria – © Kozue Amano

ARIA – The Masterpiece vol. 1

Kozue Amano | Science-Fiction, Fantastique, Tranche-de-vie | 2002

Au 24ème siècle, la planète Mars a été terraformée sur le modèle de Venise. Elle abrite maintenant une magnifique cité bâtie sur les eaux, où les canaux jouent le rôle de routes et les bateliers celui de guides incontournables pour naviguer dans les méandres de cette ville au charme légendaire… Akari, terrienne d’origine, réalise un rêve d’enfance quand elle débarque à Néo-Venise afin de commencer son apprentissage du métier d’ondine, qui fera d’elle une professionnelle de la gondole. Pour cela, elle entre chez ARIA, une société tenue par… un chat doué d’intelligence ! L’unique employée, la belle et douce Alicia, sera son mentor et sa protectrice dans ce monde dont Akari a tout à apprendre…


Chronique détaillée

Il me semble que c’est l’un des mangas favoris de Lemon June ! Son annonce de réimpression en édition perfect a attiré ma curiosité en partie pour cela, puis en me penchant mieux sur l’histoire mon intérêt n’a fait qu’évoluer. Je m’attendais à apprécier tout au plus, mais certainement pas à adorer autant !

Futuriste et traditionnel

Le manga nous ouvre les portes d’un monde atypique, à la fois futuriste, mais en même temps très familier. En effet, Néo-Venise est une ville à l’image de la Venise italienne, sauf qu’elle se situe sur la planète Mars (maintenant appelée « Aqua ») ! Cette dernière a été terra-formée par les humains et est dorénavant pleine d’eau.

Notre petite Akari, une jeune terrienne pleine de pep’s et de vie, est en route pour Aqua afin d’y apprendre le métier de gondolière ! Elle entrera ainsi aux services de la société Aria et sera formée par la douce Alicia, une des meilleures et plus admirées Ondine de la ville. Commence alors une saga hors norme, pleine de douceur et de fraîcheur.

Aria – © Kozue Amano

L’émerveillement perpétuel de la découverte

On ne va pas se mentir : ce n’est peut-être pas la série la plus passionnante en terme d’intrigue… et pourtant, une fois plongée dedans il m’a été impossible de lâcher ce manga ! On est sur un récit tranche-de-vie où l’émerveillement est constant, puisqu’on découvre des paysages totalement inédits, ainsi qu’un quotidien atypique, frais et presque envoûtant. Chaque page qui se tourne est une nouvelle possibilité d’être surpris, de voir des choses inattendues parfois insolites, parfois belles, parfois drôles.

C’est un vrai délice de découvrir l’univers d’Aria au fil des pages, en compagnie de personnages aussi mignons qu’attachants, chacun ayant son petit charme ! On s’émerveille de ce quotidien autant que notre héroïne, qui semble prendre le temps d’apprécier les moindres petites choses agréables de ce nouveau monde. Puis nous, lecteurs, faisons comme elle et apprécions chaque instant, chaque page de ce récit sans se presser.

Aria – © Kozue Amano

Onirisme et créativité

S’il s’agit bien d’une oeuvre ancrée dans la science-fiction, l’onirisme est tel que cela pourrait aussi s’apparenter à de la fantaisie ! D’autant plus que certains éléments empruntent clairement au folklore japonais. J’ai même retrouvé quelques aspects Ghiblesques dans certaines cases.

Comme quoi une histoire simple et linéaire peut être largement intéressante si l’univers qui l’accompagne et les idées de l’auteur.ice sont à la hauteur. C’est totalement le cas d’Aria. C’est un récit à la fois doux et reposant, puis désaltérant et passionnant. Émouvant dans sa simplicité et son univers original ! Tout est dans les petits détails.

Aria – © Kozue Amano

En bref

– Entre science-fiction et nostalgie d’antan
– Une oeuvre d’une douceur exceptionnelle
– Un quotidien atypique et rafraîchissant qui émerveille
– Tranche-de-vie onirique et créative, efficace dans sa simplicité !


Conclusion

Un premier tome qui nous introduit un univers à la fois traditionnel et futuriste. On découvre en même temps que l’héroïne ce monde inédit, surprenant et contemplatif, avec autant d’émerveillement qu’elle ! Chaque chapitre réserve de petites surprises inventives. Aria est un récit de tranche-de-vie pur jus qui arrive à tirer son épingle du jeu avec son onirisme, ses personnages attachants, sa fraîcheur et son étonnante créativité ! Une oeuvre qui nous invite à prendre le temps de vivre et à apprécier les jolies petites choses qui peuplent notre quotidien. C’est si apaisant et merveilleux qu’il me tarde déjà de lire la suite ! Je terminerai en citant l’éditeur : « Aria vous fera voguer dans une Venise imaginaire empreinte de mystère, futuriste et nostalgique à la fois… Prenez un grand bol d’air avec cette chronique d’un quotidien atypique et plein de fraîcheur ! »

Note : 5 sur 5.

– FICHE TECHNIQUE –

  • Titre original : Aria
  • Création : Kozue Amano
  • Parution originale : 2002 (Japon) / 2007 (France)
  • Édition VF : Ki-oon
  • Genre(s) : Science-Fiction, Fantastique, Tranche-de-vie
  • Pages : 324 (édition présentée, 2020)

Rejoignez 718 autres abonnés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :