Livres

« Les Soeurs Carmines » T3 : « Dolorine à l’école »

« Dolorine se remémora une discussion avec Monsieur Nyx à propos des pièges à loups.

D’après sa peluche, se ronger le poignet jusqu’à l’os constituait le meilleur moyen d’en réchapper. Elle garda le conseil en tête pour plus tard : la fillette avait encore besoin de sa main gauche pour écrire dans son journal. En plus, elle n’avait pas de crocs; juste ses dents de lait. »

« Les Soeurs Carmines » T3, Ariel Holzl

Résumé

L’école de la vie n’a point de vacances. Même quand on y meurt. Pour Dolorine Carmine, la rentrée des classes est une bonne occasion de se faire de nouveaux ennemis camarades. Cependant, la fillette n’a pas trop l’habitude de parler avec les vivants. Les fantômes, en revanche… Dans le pensionnat bizarre tout à fait normal où elle a atterri, les spectres manquent pourtant à l’appel. Ont-ils été chassés par les horreurs mignonnes petites bestioles des environs ? À moins qu’ils ne travaillent au laboratoire de Miss Elizabeth, la nouvelle institutrice ? …


– LES AUTRES TOMES –

LE COMPLOT DES CORBEAUX (1) | BELLE DE GRIS (2)


Ma note d’appréciation


Ayant beaucoup aimé le premier tome des Soeurs Carmines et adoré le second, il me tardait de découvrir la suite et fin des aventures de nos soeurs préférées, puis de retrouver la plume d’Ariel Holzl, dont j’apprécie beaucoup la finesse et le ton… détourné !

La benjamine (et Monsieur Nyx) au pensionnat…

J’ai aimé passer du temps avec la petite Dolorine Carmine. Elle avait su me séduire dans les volumes précédents par sa naïveté, son innocence et son intelligence. C’est une fillette adorable comme tout. Le fait qu’elle ne soit pas très sociable et se sente mieux avec les morts que les vivants m’a beaucoup touché (#MOOD). J’aime profondément cette enfant, même si grâce à ses soeurs et sa peluche psychopathe fabuleuse, elle a forcément des idées parfois un peu… étranges ahah (mais c’est aussi pour ça qu’on aime les Carmines, ne nous mentons pas).

Ce tome explore des idées intéressantes et bien ficelées. Si Grisaille nous manque un peu, le changement de cadre reste tout de même rafraîchissant et permet de découvrir de nouvelles choses. J’ai notamment beaucoup aimé l’épisode avec les fées et le personnage de Miss Elizabeth, qui a su attirer ma sympathie. Quelques éléments m’ont fait sourire et j’ai fini par m’attacher aux élèves du pensionnat, même si ce n’est pas gagné dès le départ.

Un récit plus enfantin

Il faut noter cependant que les aventures de Dolorine sont à son image : un peu enfantines ! Il ne faut pas s’attendre à un tome aussi piquant et socialement critique que Belle de Gris, par exemple. Ici, on est plus dans la « simplicité » : le récit joue beaucoup avec une horreur un peu « spooky« , l’idée de découverte et un côté enquête/mystère plutôt efficace. On retrouvera quand même différents personnages à la narration pour aérer le tout et Ariel Holzl conserve ce style d’écriture atypique et saisissant qui lui est propre.

Des mystères perdurent…

Si j’ai apprécié ce tome, j’avoue que je me pose encore des questions quant à cet univers. J’aurais aimé qu’on développe certains points et des idées qui sont, finalement, vaguement évoqués dans la saga (notamment autour de Dolorine et Monseur Nyx), alors que très intéressant.es à mes yeux ! Mais je ne voudrais pas trop vous en dire…


CONCLUSION

Dolorine à l’école conclut mignonnement la trilogie des Soeurs Carmines. Le changement de cadre permet d’étendre l’univers et de changer d’air. Si vous aimiez la douce et maligne Dolorine, ce tome ne vous fera pas changer d’avis (vraiment mon petit sucre ♥♥). La plume d’Ariel Holzl est toujours aussi inventive et fantasque, même si le cadre de l’histoire est plus enfantin au vu de l’âge de notre héroïne. Je regrette juste que certains détails ne soient pas plus étoffés ou ne trouvent pas de réponses… Mais dans l’ensemble : cette saga aura été un joli coup de coeur ! Je suis déjà nostalgique de Grisaille et sa morosité, de ses habitants acariâtres ainsi que de nos trois soeurs aussi géniales que malades déjantées, qui auront définitivement marqué ma vie de lectrice ! Carmines Sisters Forever ♥

⭐⭐⭐


– FICHE TECHNIQUE –

  • Titre : Les Soeurs Carmines : Dolorine à l’école
  • Écriture : Ariel Holzl
  • Parution originale : 2018 (Mnémos, collect. Naos)
  • Genre(s) : Fantasy, Aventure
  • Pages : 262

Catégories :Livres

Tagué:, , ,

2 réponses »

  1. Il faut vraiment que je continue cette saga, le premier tome m’a juste séduite ! Et on est d’accord que Grisaille est certes une ville meurtrière mais qui recèle un sacré charme, à l’instar de nos trois sœurs/héroïnes résolument pas comme les autres 😉

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s