Livres

« Le rêve d’Isabeau » – Les Colombes du Roi Soleil

« Quant à moi, mon destin était tout tracé. Je serais maîtresse à Saint-Cyr afin de transmettre tout ce que l’on m’avait appris. Je ne trouvais rien de plus beau que de faire de ces fillettes qui arrivaient de nos provinces, perdues et ignares, des demoiselles instruites et pieuses. En attendant le jour béni […], je priais Dieu tous les jours pour que Victoire, ma sœur bien-aimée, que je n’avais point vue depuis mon départ de Montélimar, fût enfin accueillie à Saint-Cyr. »

« Le Rêve d’Isabeau », Anne-Marie Desplat-Duc

Les Colombes du Roi Soleil : Le Rêve d’Isabeau
Un roman d’Anne-Marie Desplat-Duc
paru pour la première fois en 2007 aux éditions Flammarion.


Résumé

Depuis que ses amies ont quitté Saint-Cyr, Isabeau rêve de réaliser, à son tour, son voeu le plus cher : devenir maîtresse dans la prestigieuse institution de Madame de Maintenon. Elle doit, pour cela, avoir une conduite irréprochable. Or elle se retrouve, bien malgré elle, au cour d’une affaire d’empoisonnement. Isabeau voit son rêve s’éloigner…

/!\ Les tomes des Colombes du Roi Soleil peuvent se lire de manière individuelle.


Les autres tomes

Les comédiennes de Monsieur Racine
Le secret de Louise
Charlotte, la rebelle
La promesse d’Hortense


Un tome moins palpitant que les précédents, mais qui reste intéressant. On y suit Isabeau qui voit ses projets d’avenir se retrouver en péril à cause d’une sordide affaire d’empoisonnement (entre autre).

Plus que l’histoire en elle-même, j’ai apprécié découvrir le contexte et les lieux de la saga du point de vue de la jeune fille, seule Colombe de sa bande à être restée à Saint Cyr. Son tome nous permet de faire plus ample connaissance avec des Colombes secondaires, telles que Gertrude, Éléonore, Jeanne, Olympe et Henriette. Isabeau a, en effet, du subir le départ de ses trois amies les plus proches. Si elle apprécie ses autres camarades, c’est touchant de connaître son ressenti sur la situation.

Ce tome marque aussi le début d’une nouvelle ère pour Saint-Cyr : la Maison Royale est en effet sous le joug de l’Abbé Godet-des-Marais, un pape qui compte bien pousser Mme de Maintenon à durcir le règlement afin de rendre nos jeunes Colombes plus pieuses. Sera-t-il toujours agréable d’être élève à Saint Cyr ? Isabeau choisira-t-elle de rester ? Et son rêve va-t-il rester le même… ?

Isabeau est une colombe sage et disciplinée, mais néanmoins pas aussi naïve et timide que peuvent l’être Louise et Hortense. Ce que j’aime le plus chez elle, c’est son ambition désintéressée et son coeur généreux. Elle rêve de devenir enseignante pour transmettre son savoir à de nouvelles pensionnaires et ainsi leur permettre l’accès à l’éducation et à un avenir meilleur. Isabeau est motivée et douée dans son domaine. C’est une colombe promise à un brillant avenir… du moins, si celui-ci ne s’entache pas.


Conclusion

Ce n’est pas le tome avec l’aventure la plus palpitante, mais Isabeau est un personnage touchant, avec une belle âme et de nobles desseins. Son histoire nous permet de mieux la connaître, de passer plus de temps au sein de la Maison Royale et avec les autres Colombes. Le cheminement du personnage principal est intéressant et le tome met en lumière ce que je nommerais un très bel accomplissement, ainsi qu’une grandeur d’âme sans égale. Un tome mignon et émouvant, que j’ai apprécié et qui se lit très vite !

Rejoignez 123 autres abonnés

4 réponses »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s