Livres

« Les Soeurs Carmines » T2 : « Belle de gris »


« Les maris, c’est comme les chatons : ils paraissent mignons au début, mais ils grossissent, réclament de plus en plus d’attention et risquent même de vous faire des petits. Vous finissez par ne plus avoir qu’une idée en tête : noyer tout le monde. »


« Les Soeurs Carmines » T2 : « Belle de Gris », Ariel Holzl

Résumé

Trois semaines séparent Tristabelle Carmine du Grand Bal de la Reine. Trois semaines pour trouver la robe de ses rêves, un masque, une nouvelle paire d’escarpins… et aussi un moyen d’entrer au Palais. Car Tristabelle n’a pas été invitée. Mais ça, c’est un détail. Tout comme cette minuscule série de meurtres qui semble lui coller aux talons. En tout cas, elle ne compte pas rater la fête. Quitte à écumer les bas-fonds surnaturels de Grisaille, frayer avec des criminels, travailler dans une morgue ou rejoindre un culte. Car Tristabelle Carmine est une jeune femme débrouillarde, saine et équilibrée. Ne laissez pas ses rivales ou ses admirateurs éconduits vous convaincre du contraire. Ils sont juste jaloux. Surtout les morts.


– LES AUTRES TOMES –

LE COMPLOT DE CORBEAUX (1) | DOLORINE À L’ÉCOLE (3)


Ma note d’appréciation


Un second volume que j’ai encore plus aimé que le précédent ! Dans Belle de Gris, la narration est principalement faite par Tristabelle Carmines, l’aîné du trio de soeurs que nous avions eu « l’honneur » de rencontrer dans Le Complot des Corbeaux… on peut légitimement se poser la question suivante : suivre un personnage aussi égocentrique, antipathique et désagréable que Tristabelle sera-t-il vraiment prenant et intéressant ? La réponse est : OUI !

Ma photo sur instagram (@junewonderland)

« L’Étrange Cas de Tristabelle Carmines »

D’un côté, Les Soeurs Carmine est une série tellement portée sur le cynisme et le second degré qu’on ne peut, au final, qu’apprécier un personnage de ce gabarit. Surtout quand on voit le reste de la population de Grisailles, qui n’est vraiment guère mieux… Tristabelle a bien des défauts, mais Belle de Gris nous permet de mieux cerner le personnage et de comprendre de quel bois (ou pierre) il est fait. Cela nous la rend automatiquement plus … attachante et sympathique (dans la mesure du possible). Les révélations sur l’héroïne sont faites au fur et à mesure que l’intrigue avance, ne ralentissant ainsi pas le rythme.

On est d’ailleurs si bien dans la tête du personnage que j’en suis venu à moins apprécier Merryvère, que j’avais pourtant beaucoup aimé dans le premier roman. J’ai réussi à la percevoir du point de vue de Tristabelle et cela m’a parfois fait « réévaluer » mon regard sur sa soeur. C’est pour vous dire si Ariel Holzl ne maîtrise pas l’introspection de ses personnages ahah ! Belle de Gris est un tome très immersif.

Il est intéressant de suivre un personnage aussi haut en couleurs que Tristabelle : sociopathe, cruelle, manipulatrice, sans gêne et sans pitié… quelle anti-héroïne de premier choix ! Pourtant, croyez-le ou non, la jeune femme possède tout de même une belle palette de qualités : sûre d’elle, lucide, d’une détermination sans faille, ne se laisse pas marcher sur les pieds… il faut dire aussi que certains traits de caractère qu’on perçoit souvent comme des « défauts » deviennent vite des qualités (ou des nécessités) dans l’univers élégamment sombre des Soeurs Carmines… Retenez simplement que la sulfureuse aînée vous réserve des surprises !


L’écriture

La plume d’Ariel Holzl est toujours aussi doucement piquante et délicieusement ironique. Ce qui la rend, pour moi, génialement intelligente. C’est comme un verre d’acide qui nous serait servit dans une sublime coupelle ornée d’argent. Comme une très jolie rose d’un velours profond et sanguinaire, pleine de petites épines bien aiguisées. J’ai trouvé Belle de Gris plus sombre et plus grave que Le Complot des Corbeaux (et plus morbide). Humour, aventure et émotions restent toutefois bien au rendez-vous.

Interrogations sans réponses

Le seul petit « reproche » que j’aurais à faire, c’est que le fameux bal auquel Tristabelle veut assister intervient très tard dans l’histoire. Je m’attendais à ce que cela arrive plus tôt et dure un peu plus longuement. C’est tout de même un chipotage et n’a pas gêné ma lecture (j’aime juste chercher la petite bête, parfois…). En revanche, toutes mes questions n’ont pas trouvé de réponses et, au vu du cadre spatiale du dernier tome, j’ai peur qu’on ne nous fournisse jamais d’explications… à voir toutefois dans Dolorine à l’école, je ne voudrais pas m’avancer !


CONCLUSION

Belle de gris est un second tome tout aussi bon que le premier. On nous y sert une intrigue à part entière, une narration inédite ainsi qu’un personnage des plus… originaux en guise d’anti-héro. On conserve également toutes les épices et saveurs originelles de la saga : style littéraire, ambiance, registres… c’est toujours aussi sombre que désopilant, avec de belles portions d’action, d’émotion, de fantastique et d’aventure. En bref : une bien belle réussite que cette saga ! Il me tarde de lire le dernier tome consacré à la jeune et toute naïve Dolorine Carmines. Comment évoluera-t-elle dans ce monde cruel et sans pitié, accompagnée et sa peluche UN BRIN psychopathe Mr Nyx et de son don qui la relie à la mort… ? Suite au prochain et dernier épisode !

3 réponses »

  1. J’ai lu le tome un ce week end qu’elle belle découverte, j’ai adoré cette univers carrément loufoque et ces trois sœurs que j’ai trouvé génial (surtout Dolorine et sa peluche) j’avoue avoir très hâte de me plongé dans le deuxième que je n’ai pas. Je vie dans la frustration depuis dimanche.

    Aimé par 1 personne

Répondre à lesptitlou Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s