Livres

« Les Soeurs Carmines » T1 : « Le complot des corbeaux »


D’autres soutenaient que la Reine avait trouvé le taux de mortalité de ses sujets préoccupant…pour les finances du royaume. Elle souhaitait donc qu’ils restent vivants un peu plus longtemps pour payer un peu plus d’impôts. 
En revanche, tout le monde connaissait les méthodes de ses agents avec précision. Et pour cause : nobles, bourgeois ou gueux des bas-fonds, le meurtre était le passe-temps favori à Grisaille.

« Les Soeurs Carmines » T1 : « Le complot des corbeaux », Ariel Holzl

Résumé

Merryvère Carmine est une monte-en-l’air, un oiseau de nuit qui court les toits et cambriole les manoirs pour gagner sa vie. Avec ses sœurs, Tristabelle et Dolorine, la jeune fille tente de survivre à Grisaille, une sinistre cité gothique où les mœurs sont plus que douteuses. On s’y trucide allègrement, surtout à l’heure du thé, et huit familles d’aristocrates aux dons surnaturels conspirent pour le trône. Après un vol désastreux, voilà que Merry se retrouve mêlée à l’un de ces complots ! Désormais traquées, les Carmines vont devoir redoubler d’efforts pour échapper aux nécromants, vampires, savants fous et autres assassins qui hantent les rues…


– LES AUTRES TOMES –

BELLE DE GRIS (2) | DOLORINE À L’ÉCOLE (3)


À force d’en entendre du bien sur la blogo’, j’ai fini par me lancer dans cette saga qui me semblait à la fois faussement sophistiquée et pleine de piquants. Je n’ai pas été déçu !

Dans ce premier tome, on découvre le personnage de Merryvère Carmines, cadette de sa fratrie. Voleuse professionnelle, c’est ce métier qui lui permet d’assurer les vivres de la famille. Si cela peut sembler déplacé, c’est finalement un métier ô combien banal et presque normal dans la cité de Grisaille. Cette ville brumeuse et morose n’est composée que d’êtres surnaturels et/ou peu fréquentables, la violence y est banalisée et tuer son prochain pour assurer ses arrières est un acte commun. Complots entre personnes de la haute sont ici monnaie courante et c’est bien malgré elle que Merryvère se retrouve embarqué dans l’un d’eux… Cela pourrait mettre ses soeurs en danger, et ça, elle fera tout pour l’éviter !

Merryvère est un personnage indépendant et équilibré, qui n’hésite pas à faire ce qu’il faut quand il le faut pour protéger sa famille. C’est une jeune femme plus sensible et généreuse qu’il n’y paraît d’abord. C’est aussi certainement la plus saine d’esprit de sa famille. Croyez-moi, vous n’êtes pas prêts pour Tristabelle et Dolorine Carmines ! La première, l’aînée, est du genre ingrate, superficielle et adore râler toute la journée. On lui accorde cependant un fort caractère et un acharnement hors du commun, ce qui peut s’avérer utile à l’occasion. Quant à la toute jeune Dolorine, elle possède un don qui lui permet de voir et parler aux fantômes. C’est une petite fille clairvoyante, curieuse et surprenante ; même s’il semblerait que sa peluche, Monsieur Nyx, lui souffle de drôle de choses aux oreilles… Ce qui est sûr, c’est qu’on ne s’ennuie pas avec ce trio infernal de soeurs !

Couverture du tome 3, « Dolorine à l’école »

Vous l’aurez compris : j’ai vraiment apprécié ce premier tome. L’intrigue est intéressante et dynamique, mais j’avoue avoir été surtout frappée par les personnages (principaux comme secondaires), l’univers brumeux et atypique de la série, puis par la plume diablement cynique d’Ariel Holzl. Si l’univers décrit peut paraître dramatique à première vu, l’auteur n’a pas choisi de raconter son histoire de cette voix et nous offre là une véritable aventure. C’est certes émouvant pas instants, mais c’est avant tout drôle et savoureux. L’ambiance particulière de l’oeuvre n’est pas sans rappeler des univers comme le manga Black Butler où les films de Tim Burton, où humour cynique, horreur et poésie se côtoient sans soucis.


POUR CONCLURE…

Le Complot des Corbeaux est un premier tome piquant, atypique et savoureux dans le genre. On y découvre les trois soeurs Carmines qui, semblent-il, ne sont pas au bout de leurs aventures aussi drôles que terribles dans la sinistre cité de Grisaille ! L’écriture d’Ariel Holzl est un atout, rendant l’oeuvre aussi émouvante qu’ironique, aussi effrayante qu’amusante. Un début de saga follement sympathique qui introduit un univers et des personnages plus que prometteurs ! Amateurs d’ambiance « Tim-Burtonnesques », de romans noirs, de fantaisie sombre et drôle, de personnages hauts en couleurs ou de récits un poil morbides et presque parodiques, vous devriez trouver votre compte avec Les Soeurs Carmines. Dépaysant, désopilant et divertissant !


– FICHE TECHNIQUE –

  • Titre : Les Soeurs Carmines : Le Complot des Corbeaux
  • Écriture : Ariel Holzl
  • Parution : 2017 (Mnémos, collect. Naos)
  • Genre(s) : Fantasy, Aventure
  • Pages : 236

Rejoignez 115 autres abonnés

2 réponses »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s