Livres

Les Colombes du Roi Soleil : « Les comédiennes de monsieur Racine »


Décidément, depuis que le théâtre et la Cour sont entrés dans la maison, rien n’est plus comme avant.

« Les Colombes du Roi Soleil : Les Comédiennes de Monsieur Racine », Anne-Marie Desplat-Duc

RÉSUMÉ

Hortense, Isabeau, Charlotte et Louise vivent à la Maison Royale de Saint-Louis, construite à Saint-Cyr près de Versailles. Elles suivent une éducation stricte et rigoureuse jusqu’au jour où le célèbre Monsieur Racine écrit une pièce de théâtre pour les élèves de Madame de Maintenon. L’occasion idéale pour s’illustrer et, qui sait ?, être remarquée par le Roi. L’excitation est à son comble parmi les jeunes filles. Y aura-t-il un rôle pour chacune d’entre elles ?

/!\ Les tomes des Colombes du Roi Soleil peuvent se lire de manière individuelle.


– LES AUTRES TOMES –

LE SECRET DE LOUISE (2)


Premier tome d’une saga en quatorze volumes, Les Comédiennes de monsieur Racine nous introduit gentiment l’univers et les personnages des Colombes du Roi Soleil, série de romans jeunesse sur fond historique. On nous y conte le quotidien et les (més)aventures de jeunes filles pensionnaires à la Maison Royale d’Éducation de Saint-Louis durant le XVIIe siècle, sous le règne de Louis XIV. Créé par Mme de Maintenon, l’institut est chargé d’accueillir et d’éduquer les jeunes filles issues de la noblesse désargentée. On partage ainsi leur vision de l’avenir, rêves, espoirs et aspirations; parfois dans l’air du temps et parfois à contre-courant.

Ce sont des romans qui me suivent en tant que lectrice depuis plusieurs années et j’aime les relire à l’occasion. Ce premier tome est un avant-goût du reste de la saga et une manière de mettre en place de futures intrigues. On y découvre le quotidien des jeunes pensionnaires de Saint-Louis, maison d’éducation assez stricte et insalubre. L’effervescence y règne depuis que les demoiselles se préparent à interpréter devant la Cour une pièce de théâtre écrite par monsieur Racine.

Couverture de l’adaptation du roman en bande-dessinée, par
Roger Seiter et illustrée par Mayalen Goust (Flammarion).

Bien qu’omniscient, ce premier tome nous permet surtout de connaître Isabeau, Charlotte, Hortense et Louise. Les trois premières, malgré leurs différences, sont de loyales amies : Isabeau est plutôt sérieuse et disciplinée, Charlotte révoltée et culottée, Hortense prude et naïve. Louise, autour de qui tourne une belle partie de l’intrigue, est plutôt douce et discrète. On a ainsi une palette variée d’héroïnes. Si on peut avoir une préférée, elles restent toutes attachantes à leur manière et pleines de surprises.

Si ce premier tome n’est pas des plus passionnant, il introduit des personnalités attachantes et des éléments qui attisent la curiosité du lecteur : le secret qui plane autour de Louise, le destin d’Hortense qui semble se tisser d’une manière surprenante ou encore la suspension d’une élève. L’intrigue est linéaire, bien gérée, c’est suffisamment développé sans être trop long.


Conclusion

Premier tome d’une saga jeunesse palpitante et touchante, Les comédiennes de Monsieur Racine se veut avant tout introductif. Il permet au lecteur d’assimiler le contexte historique, les lieux de l’action et de faire la connaissance des personnages principaux. Un premier tome qui se lit vite et bien, prometteur et qui donne envie de poursuivre l’aventure, d’en voir plus !

4 réponses »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s