Films

« Les Crimes de Grindelwald » : la suite qui divise l’opinion (sans spoilers)


Affiche : © Warner Bros., Heyday films

Résumé

1927. Quelques mois après sa capture, le célèbre sorcier Gellert Grindelwald s’évade comme il l’avait promis et de façon spectaculaire. Réunissant de plus en plus de partisans, il est à l’origine d’attaque d’humains normaux par des sorciers et seul celui qu’il considérait autrefois comme un ami, Albus Dumbledore, semble capable de l’arrêter. Mais Dumbledore va devoir faire appel au seul sorcier ayant déjoué les plans de Grindelwald auparavant : son ancien élève Norbert Dragonneau.


SANS SPOILERS

Ayant beaucoup apprécié Les Animaux Fantastiques, sans que cela soit un coup de coeur, j’étais très curieuse de voir cette fameuse suite qui promettait de grandes révélations et une atmosphère bien plus sombre. En même temps, suite aux retours des spectateurs, j’étais aussi réticente : soit les gens l’avaient adoré, soit, au contraire, avaient énormément de choses à lui reprocher. C’est donc avec un mélange d’excitation et d’appréhension que je me suis rendue au cinéma pour une petite séance 3D en solo, bien peinard ! Résultat … ?

Une ambiance bien plus dark

Le film tient ses promesses en terme d’atmosphère : il est effectivement plus sombre que le premier, l’action avance et est plus prenante. Dans Les Animaux Fantastiques, l’intrigue tournait beaucoup autour de la « découverte » (univers, personnages, créatures…), alors qu’ici on entre enfin dans le vif du sujet. Les dernières minutes, bien plus noires, mettaient en place les éléments déclencheurs de ce second opus. C’est donc un volet plus sombre et plus mouvementé !

De nouveaux personnages intéressants

Si j’ai aimé retrouver notre cher héros Norbert Dragonneau, toujours fidèle à lui-même, le plaisir a été moindre concernant ses compagnons de route. Bien que j’apprécie Jacob et son grand coeur, j’ai encore un peu de mal avec Quinnie et Tina. Autant la première, malgré sa naïveté poussée à l’extrême, est assez attachante, autant je n’arrive toujours pas à blairer sa soeur. Cette dernière m’est insupportable… Heureuse toutefois de retrouver Croyance, lancé dans une quête personnelle aux côtés de Nagini.

« Les Crimes de Grindelwald », © Warner Bros / Heyday Films

Les nouveaux personnages des Crimes de Grindelwald sont intéressants et charismatiques. On fait notamment la connaissance de Thésée, le frère de Norbert, ainsi que Leta, ancienne camarade de classe de notre héros et mon personnage coup de coeur de ce second film. Dumbledore et Grindelwald ne sont pas en reste. Ce dernier est un antagoniste relativement intéressant dans le sens où ses propos ne sont pas extrémistes (comparé à Voldemort), pourtant on peut difficilement dire la même chose de ses actes.

Il manque toujours un petit quelque chose

Tout comme le premier film, Les Crimes de Grindelwald ne lésine pas sur la réalisation : costumes, décors, effets spéciaux à la fois esthétiques et spectaculaires… c’est toujours plus impressionnant et le rendu en 3D est à couper le souffle ! Le hic, c’est qu’à vouloir faire dans le Grand Spectacle, le fond en pâti un peu au profit de la forme.

Si je passe toujours un très bon moment à regarder les films, il est vrai que je m’y sens pourtant pas aussi impliquée que les Harry Potter, par exemple. Il manque toujours ce petit quelque chose de vraiment magique et unique, cette petite lumière qui fait la différence… Il est vrai cependant qu’on suit ici des personnages déjà adultes, au sein d’un univers connu (pour ceux qui ont vu/lu les HP) et qui n’apporte que peu de nouveautés, donc cela fait forcément un gros effet de surprise et d’émerveillement en moins.

J’ai tout de même été plus transportée par ce second film que le premier, notamment grâce à certains personnages et une partie de leur histoire. En revanche, je trouve toujours la pseudo-romance entre Norbert et Tina carrément fade et pas du tout réaliste. Ni même utile, je l’avoue…

Les incohérences sont-elles si graves ?

En tant que fan d’Harry Potter, il est vrai que certaines incohérences m’ont sautées aux yeux dans Les Crimes de Grindelwald. Ceci dit, y a-t-il de quoi en faire un fromage… ? Et bien, je dirais oui et non.

La seule chose me laissant vraiment dubitative est la révélation à la fin du film. Je ne l’avais tellement pas vu venir qu’au final, elle ne m’a pas fait d’effet. Je dirais même qu’elle m’a embrouillée plus qu’autre chose et fait poser pas mal de questions concernant sa légitimité.

« J’essaye de comprendre  : à quel moment Dumbledore s’est dit qu’il était temps de porter de vieilles robes colorées plutôt qu’un costume trois pièces moderne ? »

Pour le reste, on est sur des détails anodins avec une importance, certes, mais moindre. Vous avez peut-être vu notamment ce fameux tweet concernant le changement de style vestimentaire de Dumbledore. Un sacré décalage en à peine 60 ans (ce qui est peu pour un sorcier, rappelons-le). Et bien, vous voyez, ça c’est une incohérence stylistique qui me dérange un peu. Est-elle si grave en revanche ? Je ne pense pas. Avouons que Jude Law en costume, ce n’était tout de même pas désagréable… et puis l’intrigue n’en souffre pas. Je maintiens en revanche que c’est un peu décevant d’avoir des incohérences de ce type, surtout quand on est fan d’un univers ahah.

On a aussi fait beaucoup de bruit sur la « présence » d’un personnage qui n’est pas censé exister à cette époque. Il faut savoir que la personne en question n’apparaît même pas à l’écran (ou alors quelques secondes et j’ai loupé ce moment) et que pas mal de choses pourrait justifier sa mention. Pour moi, cela fait donc partie des incohérences qui ont fait trop parler d’elle pour pas grand-chose.

Conclusion

J’ai beaucoup apprécié Les Crimes de Grindelwald. C’est une suite plus sombre dans laquelle l’action avance enfin et où on commence à avoir quelques réponses à nos questions. La réalisation est toujours aussi sublime et le film vaut le coup d’être visionné en 3D ou sur écran large. Les nouveaux personnages sont intéressants, même plus que certains anciens. Ce second volet tient ses promesses, même s’il souffre en effet de quelques incohérences et malgré des lacunes que je reprochais déjà aux Animaux Fantastiques. Pour moi, c’est donc dans l’ensemble une bonne suite.

Et toi ? Qu’as-tu pensé de ce film ?


Tu préfères le duo NorTina ou NorLeta ?
Perso : #TeamNorLeta… 😉

Publicités

Catégories :Films

Tagué:,

3 réponses »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s