Séries

« Soy Luna » – Bilan de la série

a

 ➔ Luna Valente est une jeune fille de 16 ans passionnée de patin à roulettes et vivant une vie paisible à Cancún, au Mexique. Quand ses parents sont contraints de déménager à Buenos Aires, en Argentine, elle est très triste de devoir quitter son meilleur ami Simon. Là-bas, Luna découvrira un lieu où elle passera le plus clair de son temps libre, le Jam&Roller : une cafétéria dotée d’une piste de patinage très prisée par les étudiants de sa nouvelle école, le prestigieux Blake South College. Bien que peu appréciée par certaines personnes, elle réussira à trouver sa voie, l’amour, de nouveaux amis, et la liberté de vivre pleinement sa passion. Parviendra-t-elle aussi a reconstituer le puzzle de son mystérieux passé… ? 


PETITE INTRO’

Résultat de recherche d'images pour J’avais 21 ans lorsque cette série a commencée et à 17 ou 18 ans j’avais également suivi Violetta, série télé des mêmes producteurs dont vous avez sûrement entendu parler. S’il m’a fallu un peu de temps pour commencer à apprécier cette dernière, j’ai directement accroché avec Soy Luna. Je pourrais vous en faire un article long et indigeste pour vous expliquer en détail, mais faisons plus simple : je vais vous donner des arguments synthétiques de pourquoi j’ai apprécié Soy Luna et pourquoi, selon moi, cette série vaut le coup d’oeil (et ne devrait pas être victime de préjugés).

b

« Soy Luna », © Disney Channel Latin America

POURQUOI J’AI AIMÉ ?

L’histoire de Soy Luna est belle et émouvante, mais aussi dramatique et semée d’embûches. Si, dans la forme, ça reste très soft pour rester adaptée aux plus jeunes, dans le fond ce n’est pas toujours simple (notamment avec l’histoire familiale de Luna et des Benson). Les personnages traversent des moments difficiles, sont victimes de complots, des liens se nouent et se dénouent… On en a parfois des sueurs froides. La série avait le potentiel d’être classée comme thriller par moments ahah !

Les personnages, auxquels on s’attache indubitablement. On en déteste certains, qu’on finit finalement par apprécier et vice versa… tous sont différents les uns des autres, créant un magnifique pèle-mêle de personnalités. Ils grandissent ensemble, s’enrichissent les uns les autres, leurs relations évoluent et nous, spectateur, on grandit et on apprend avec eux. Ils vous feront rire et pleurer, certains vous énerveront à vous en arracher les cheveux, mais au final love is all. C’est comme une seconde famille.

➔ Le mélange des générations est très présent. Si Luna et les jeunes adolescents sont les personnages principaux, on s’intéresse néanmoins tout autant à la vie de leurs parents ou de certains adultes : les parents de Luna, de Nina, Julianna l’entraîneuse du Jam & Roller, Gary Lopez, Rei, Maguy, Tino, Carlos, Amanda… tout un panel d’adultes qu’on va avoir l’opportunité de suivre également. Sans oublier Mme Benson, brillante et remarquable antagoniste de cette série.

3

Les adultes de « Soy Luna », ©Disney Channel Latin America

➔ Les valeurs et émotions transmises par la série sont très fortes et, selon moi, d’une grande justesse. En tout cas, le mood global de la série est totalement en adéquation avec mon idéal de vie. C’est peut-être aussi pour ça que les séries du genre me parlent autant. Bon, évidemment cela reste romancé et idéalisé, mais pas à outrance. Juste de quoi apporter du positif, faire fondre un peu les coeurs et faire du bien au spectateur !

➔ Le non-manichéisme des personnages m’a également fortement plu. Ils ne sont ni tout blancs, ni tout noirs. Si certains sont particulièrement mauvais, c’est toujours pour une raison (explicite ou implicite). Les « gentils » se tirent parfois aussi dans les pattes, tous ont des petits défauts qui les différencient… bref, personne n’est parfait dans cette série et j’adore.

 

c

« Soy Luna », © Disney Channel Latin America

 ➔ Les chansons, évidemment. Il y en a beaucoup ! Elles sont toujours là pour illustrer un moment de la série, décrire les sentiments ou l’état d’esprit d’un ou plusieurs personnages… solos, duos, groupes… pop, rock, folk, électro… il y a un peu de tout en styles et en formation. Les acteurs de ce genre de séries sont en général hyper formés et cela se voit. Les performances sont vraiment de haut niveau.

Soy Luna a remis le roller au goût du jour ! Enfin, les patins à roulettes surtout ahah. J’ai trouvé original qu’une série jeunesse s’intéresse à ce sport. Cela change et participe grandement à l’ambiance de la série. Cela m’a donné envie moi-même d’en faire plus souvent et j’ai même fini par m’acheter de beaux patins à roulettes pour en faire quand il fait beau !

 

Image associée

Valentina Zenere (Ambre) et Karol Sevilla, « Soy Luna », © Disney Channel Latin America

CE QUE J’AI MOINS AIMÉ ?

➔ Peut-être le format. Par définition, une telenovela est une série-feuilleton, un peu comme Les feux de l’amour chez nous. Si on suit sur le moment, ça va et ça fait office de petit break durant la semaine. Par contre, pour rattraper ou suivre la série après coup, il faut avoir du courage… 220 épisodes de 45 minutes, ce n’est pas rien ahah. Cela contribue aussi à faire traîner en longueur certaines intrigues ou sous intrigues, ce qui est parfois un peu lassant ou agaçant… néanmoins, j’ai ressenti beaucoup moins de longueurs et redondances dans Soy Luna que pour Violetta, ce qui est positif.

Résultat de recherche d'images pour

© Disney Channel Latin America

➔ Matteo Balsano comment dire… Si j’ai apprécié son personnage dans la première saison, cela a été tout l’inverse dans les deux suivantes. Pour moi, Matteo n’a fait qu’un enchaînement de mauvaises décisions, de mauvais choix, d’erreur, de mauvaises paroles, fait preuve de pas mal lâcheté aussi… c’est peut-être le personnage masculin principal, mais n’empêche qu’il m’a tapé sévèrement sur le système tout le long. Alors, désolé, car je sais qu’il a énormément de fans, mais moi Matteo c’est NON ahah. Même si, heureusement, il se rattrape sur la fin. Par contre pas de malentendu ! J’aime beaucoup l’acteur Ruggero Pasquarelli, qui l’interprète.

MES PETITS KIFFS PERSO

➔ Au niveau des persos masculins, mon tout premier coup de coeur a été Ramiro, malgré sa vive arrogance dans la première saison et demie et son côté très ambitieux. Son personnage évolue au fil de la série, ce qui est top. J’ai aussi eu un crush sur Nico. Ce gars-là… c’est la gentillesse et la douceur incarnées . Enfin, j’ai fini par flasher sur Simon. Pas dans la première saison (il faisait un peu trop enfantin), mais dans les dernières je l’aime vraiment beaucoup : ses valeurs, sa mentalité, son empathie naturelle et sa grande compréhension… il a apporté à Ambre ce qui lui manquait : de l’amour, de l’attention et de la confiance. Bref, ce mec est un amour.

Résultat de recherche d'images pour "soy luna ambre luna" En parlant d’Ambre Smith… qu’est-ce que je l’aime. Valentina Zenere est pour moi la révélation de cette série. C’est une actrice formidable et magnifique. Son personnage est un des plus abouti de Soy Luna, avec une psychologie très complexe et finement exploitée. Si elle est d’abord facilement détestable, son personnage gagne en intensité au fil des saisons et, pour ma part, je ne peux que comprendre la période où elle a perdu pied… Ambre souffrait beaucoup de solitude, du manque d’amour et d’affection que sa marraine -sa seule parente- ne lui a jamais prodigué, d’abandon, d’incompréhension… mais elle finit par remonter la pente comme une reine. Son style pendant sa période rock… mais qu’est-ce que j’ai apprécié ahah ! Ce personnage est celui qui m’aura le plus touché personnellement. Ambre mise de côté, chez les filles, Luna et Nina sont mes chouchoutes.

Image associée

Michael Ronda (Simon) et Karol Sevilla, « Soy Luna », © Disney Channel Latin America

Résultat de recherche d'images pour

➔ Concernant les couples, il est évident que je suis team Simbar ! (Ambron en français… mais c’est moche). Simon et Ambre sont complémentaires et peuvent compter l’un sur l’autre. Ils sont juste parfaits et adorables . J’ai aussi beaucoup apprécié Gastina -Nina et Gaston- et l’amitié Lumon (Luna et Simon, la belle et grande qui dure toute la vie) et celle de Luna et Nina (les meilleures amies « du monde mondial »).

 

Enfin, un dernier petit mot sur les parents de Luna : Miguel et Monica Valente. Ils incarnent à mes yeux la parentalité idéale et parfaite. Je les adore vraiment ♥.

Résultat de recherche d'images pour "soy luna 3"

Ruggero Pasquarelli (Matteo) et Karol Sevilla, « Soy Luna », © Disney Channel Latin America.

CONCLUSION

J’ai beaucoup aimé cette série. Cela a été un plaisir de la suivre pendant 3 ans et je ne regrette absolument rien. Même à 23 ans, cela m’a apporté des choses et surtout fait beaucoup de bien. Je me suis attachée à tellement de personnages et j’aurais vibré avec eux jusqu’au bout. Même ma mère a fini par suivre au fur et à mesure, regardant même quand je n’étais pas là ! Comme quoi : il ne faut pas se fier aux apparences. L’emblème « Disney Channel » peu parfois rebuter et, certes, ce n’est pas le type de série qui plait à tous, normal. Mais pour ma part, j’apprécie vraiment cette tendance des telenovelas Disney. Il me tarde de voir la relève de Soy Luna, si relève il y a un jour !

4 stars


Résultat de recherche d'images pour

Titre : Soy Luna
Réalisation : Jorge Edelstein
Production : Pol-ka producciones, Disney Channel Latin America
Épisodes : 220 (3 saisons de 80 et 60 épisodes)
Diffusion : 2016-2018
Casting : Karol Sevilla, Ruggero Pasquarelli, Michael Ronda, Valentina Zenere, Carolina Kopelioff, Ana Jara Martinez, Malena Ratner, Katja Martinez, Chiara Parravicini, Jorge López, Lionel Ferro, Agustin Bernasconi, Gastón Vietto, Lucila Gandolfo, Rodrigo Pedreira, Estela Ribeiro, David Muri, Ana Carolina Valsagna, Roberto Carnaghi etc…

5 réponses »

  1. Ma petite soeur est totalement fan (quand elle rate un épisode elle fait une crise de nerf xD)
    Moi j’ai regardé deux trois épisodes avec elle mais sans passer un mauvais moment j’ai pas accroché plus que ça … cela dit je comprends ton point de vue et tes arguments sont convaincants 😀
    bonne soirée!

    Aimé par 1 personne

  2. Ma Junette, ton article de conclusion sur Soy Luna est juste PAR-FAIT ! Il faudra que je fasse mon article sur la saison 3 d’ailleurs, à un moment donné. En tout cas, tu as parfaitement su faire ressortir tout ce qui est beau et vrai dans SL, tout ce qui m’a fait grandir et qui m’a ému, c’est vraiment waw. Soy Luna restera dans nos cœurs à tout jamais, c’est certain ♥ Et pour ce qui est de la relève, il me semble que Disney est en train de préparer une série avec les acteurs qui jouent Michel et Eric en autres.

    PS : Mon Matteo-chou dans « Ce que j’aime moins »… Bah, je m’en doutais, lol. Ce n’est pas grave, il est à MOI, niark niark niark ! (non, je ne suis pas une fangirl hystérique, pas du tout)

    Aimé par 1 personne

    • Merci Nanette ♥ ! Oh, je suis curieuse de voir cette nouvelle série du coup ! Pourquoi j’ai rien vu passer pour les castings HEIN ? :(( ahah. Au moins au se battras pas pour le coeur de nos hommes lol, je te le cède avec plaisir x’D ♥!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s