Lecture : « Le faiseur de rêves » de Laini Taylor (Lumen)

unnamed-2-3

➔ Il est une ville, au centre du désert, où nul n’a le droit de se rendre sous peine de mort. De ses entrailles sortaient autrefois d’interminables caravanes chargées de trésors mais, depuis deux cents ans, la cité est coupée du reste du monde… Pire encore, un soir d’hiver, le nom de ce lieu de légende s’évanouit en un clin d’œil de la mémoire de tous – Lazlo Lestrange, orphelin de cinq ans à peine, ne fait pas exception à la règle. Frappé au cœur, le petit garçon restera irrémédiablement fasciné par cette énigme. Quinze ans plus tard, il travaille dans la plus grande bibliothèque du monde, à Zosma, en rêvant de fabuleuses découvertes quand, de la Cité oubliée, émerge tout à coup une curieuse expédition venue recruter les meilleurs scientifiques du continent. Pourquoi diable s’obstiner à réunir ces esprits éminents ? Mystère…

Appréciation :5 hearts

▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭

  Un livre à l’univers riche et envoûtant, qui se lit facilement (pas trop de personnages), écrit d’une plume poétique et élégante. Des personnages émouvants, attachants, à la psychologie finement travaillée (principaux comme secondaires). Un récit onirique et aventureux mettant en avant les difficultés et subtilités qu’une guerre peut engendrer, quelque soit le camp, tout en envoyant de beaux messages de tolérance et de respect. Un très gros coup de coeur auquel j’ai mis 20/20 sur Livraddict. Un premier tome prenant, fournit et prometteur ! Amateurs d’histoires à telles que la Passe-Miroir ou Percy Jackson, foncez !

▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭ ▭

Chronique détaillée :

Cette histoire m’a totalement envoûtée des premières lignes jusqu’à la fin du récit. J’ai à la fois été fascinée par l’univers créé par Laini Taylor, sa plume magistrale et sublime, les péripéties de ses personnages aussi subtils qu’attachants, puis par l’ambiance mystique et mystérieuse qui s’échappe (presque littéralement) des pages du roman.

The strange Lazlo Strange by BlackBirdInk

Magnifique fanart de Lazlo, par BlackBirdInk sur DeviantArt.

Après un prologue assez mystérieux posant les bases du récit à venir, on fait connaissance avec Lazlo Lestrange, jeune orphelin qui nous raconte sa piteuse jeunesse dans un monastère avant d’atterrir, un peu par hasard, dans la plus grande bibliothèque de Zosma et d’y être engagé comme apprenti. C’est un grand rêveur, un « rêveur éveillé » (ce qui lui donne droit de n’être pas souvent pris au sérieux) et en cela je me suis beaucoup reconnue en lui. Il a également ce côté doux, voir même un peu pudique à cause de l’éducation qu’il a reçue, que je trouve adorable. S’il peut paraître un peu chétif au début, on comprend vite que Lazlo a une âme animée par le feu de la Passion : passion pour les rêves, les livres, la Cité Oubliée…  la passion de vivre et d’aimer tout court ! Il ne cessera de nous prouver son courage et son grand coeur au fil du récit, sans non plus nous renvoyer l’image d’un « sur-Homme ». Lazlo est humble, gentil et désintéressé. Il fait simplement ce qu’il peut pour aider son prochain, tracer son chemin et tenter de rendre le monde meilleur. On nous le récrit également comme ayant une apparence assez « violente/brutale » et peu avantageuse. J’aime assez le contraste que cela créée avec son caractère réel, à l’opposé de l’image qu’il peut renvoyer.

   Lazlo partage la voix de narration avec une jeune femme du nom de Sarai, vivant recluse dans une citadelle avec ses frères et soeurs (je reste vague pour ne pas trop en dévoiler). Elle possède un don particulier qui l’amènera à établir un contact avec le jeune homme. Sarai est tout aussi attachante et grandiose que peut l’être notre rêveur. Tout deux brûlent d’une intense envie de vivre, inspirent à un monde plus ouvert, harmonieux, apaisé de tensions et de guerres. Si leur vision du monde est la même, leur caractère reste assez éloigné et complémentaire, tandis que leur vécu est totalement différent. Ce sont deux personnages qui m’ont bouleversé et touché en plein coeur, aussi bien dans leur histoire personnelle que commune, pour le meilleur comme pour le pire.

The Muse of Nightmares and the Dreamer by BlackBirdInk

Fanart de Sarai et Lazlo, toujours par BlackBirdInk sur DeviantArt.

    Dès les premières pages, l’autrice sait éveiller l’intérêt du lecteur en lui donnant un aperçu d’un monde dont il découvrira les détails, mystères et secrets petit à petit en même temps que Lazlo. Le point de vue de Sarai permet de redécouvrir ce même univers de manière totalement différente et ainsi d’en saisir toutes les subtilités et nuances. Si on est dans un monde mystique et imaginaire, on y croit sans peine tant les personnages et faits de société décrits dans cette histoire font échos à notre propre monde. Ce qui est souvent le cas en fantasy, vous me direz… Quoi qu’il en soit, Le faiseur de rêves est efficace dans son domaine. L’univers est fournit et bien travaillé, les personnages (principaux comme secondaires) tout aussi subtils et nuancés que les propos amenés par cette histoire.

Minya the Master of Ghosts by BlackBirdInk

Fanart de Minya, principale antagoniste du roman. Par BlackBirdInk sur DeviantArt.

J’ai particulièrement aimé la plume de Laini Taylor, tout au moins dans sa traduction française. Cela constitue un des points forts du roman et c’est ce qui lui permet de faire la différence (entre autre) par rapport à d’autres du même type. La plume est à la fois envoûtante, émouvante, poétique et élégante, toute en subtilité. L’autrice sait décrire ses personnages à merveilles et de manière unique, amenant à la perfection l’évolution de ces derniers ainsi que du récit en général.

Vous l’aurez compris, Le faiseur de rêve est une belle pépite de fantasy jeune-adulte à côté de laquelle il serait fortement dommage de passer. Cela vaut largement un bon tome de La passe-miroir de Christelle Dabos ou encore de Percy Jackson de Rick Riordan. Je lui ai accordé la fabuleuse note de… 20/20, sur Livraddict. Chose que je ne fais que très rarement ! Je ne peux donc qu’une fois encore vous encourager à vous pencher sur cette histoire, tant je l’ai aimé. Un premier tome qui frôle la perfection et qui, j’en suis sûre, sera émouvoir et envoûter un tas d’autres lecteurs !

– – – – – – – – – –

FICHE TECHNIQUE :

TITRE : Le faiseur de rêves (tome 1)
TITRE V.O : Strange the dreamer (book 1)
AUTRICE : Laini Taylor
PARUTION : 2017/2018 (V.O/FR) 
CATÉGORIE : Roman jeunesse/YA (13+)
GENRE(S) : Fantasy
THÈMES : Conflits, déité, guerre, paix, pouvoirs, magie, rêves, livres, histoires, expédition, alchimie, romance, aventure…
PAGES : 664 (Lumen, 2018)

6 réflexions sur “Lecture : « Le faiseur de rêves » de Laini Taylor (Lumen)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s