J’ai lu : « La librairie de l’île » de Gabrielle Zevin

couv72222021

Titre alternatif : L’histoire épatante de M. Firky et autres trésors
Titre original : The storied life of A.J. Firky
Parution VO/VF : 2014/2015
Type : littérature contemporaine
Genres : Tranche-de-vie, romance
Thèmes : famille, livres, secrets, amour, solitude…
Pages : 243 (grand format)/ 279 (poche)

A.J. Fikry a l’un des plus beaux métiers du monde : il est libraire sur une petite île du Massachusetts. Mais il traverse une mauvaise passe. Il a perdu sa femme, son commerce enregistre ses pires résultats depuis sa création et il vient de se faire dérober une édition originale et précieuse. A.J. s’isole au milieu des livres jusqu’au soir où il découvre un couffin devant sa librairie. Un bébé que sa mère a abandonné là avec un mot :  » Je tiens à ce qu’elle grandisse entourée de livres et de gens pour lesquels la lecture compte.  » Réticent au premier abord face à l’ampleur de cette mission, le libraire tombe rapidement sous le charme du nourrisson et entrevoit avec lui la possibilité d’un nouveau bonheur. Et si la vie valait bien qu’on lui accorde une seconde chance ?

Sans titre 2.png

05Bonne/très bonne lecture.

>> J’ai passé un très bon moment avec ce livre. J’avais envie de lire quelque chose de court, léger, de doux, mais aussi émouvant ; d’une petite lecture sympathique pour démarrer l’été en douceur. La librairie de l’île m’a directement attiré de par son titre, sa couverture et son résumé. Je l’ai lu en mai ou juin, donc je ne saurais vous en faire un compte rendu très précis (oui, j’ai une mémoire aussi affligeante à 22 ans, je sais… il faut vraiment qu’un livre me marque à fond pour que j’arrive à m’en souvenir des mois après, ou que je l’aie lu plusieurs fois. Sinon, même si c’est une lecture que j’ai aimée, ça finit toujours pas s’en aller… tellement d’histoire à retenir que mon cerveau préfère faire le tri ahah).

En gros : j’ai trouvé La librairie de l’île très sympathique. Le roman a su répondre à toutes mes attentes : court, attendrissant, émouvant. L’intrigue est bien ficelée, mais il n’y a rien de transcendant ni d’incroyable dans cette histoire. Pas de suspens, pas de cliffhanger ou de retournements surprenants. Le livre suit tranquillement son court et, même si on s’y attend, ça reste agréable et mignon à suivre. Si on décide de lire ce livre de toute façon, ce n’est clairement pas pour voir l’intrigue prendre une tournure étonnante, mais plutôt pour passer un bon moment avec les personnages, s’émouvoir, se faire du bien et surtout pour suivre l’évolution du personnage principal.

Notre héros, AJ., apparaît au début comme un vieux grincheux assez peu sympathique, mais il apprend et sait se montrer plus doux et émouvant au fil de l’histoire. J’ai aussi beaucoup aimé le personnage de la jeune femme qui arrive au début du roman pour présenter les nouveaux livres à paraître dans sa maison d’édition à A.J. (je crois qu’elle s’appelle Maria ? Et mes excuses, mais je ne me souviens plus de l’intitulé exact de ce métier ahah). Enfin évidemment j’ai adoré la petite fille, qui je crois s’appelle Maya (oui, mémoire de poisson rouge, vous voyez..). Les liens qui vont se tisser entre les différents personnages sont ce qu’il y a de plus intéressant dans cette histoire.

Un petit mot sur le cadre spatial : déjà, j’ai adoré que l’histoire se passe sur une île, ayant un goût prononcé pour ces dernières. On n’est pas sur une grande île touristique et réputée, mais sur une petite île tranquille, petite et avec peu d’habitants, ce qui m’a encore plus enchantée. Je trouve que cela apporte un peu de pep’s (île = soleil = positiiiiif dans ma tête ahah), d’intimité et d’apaisement à l’histoire. Rajoutons à cela qu’une bonne partie de l’histoire se passe dans une librairie et parle de livres : forcément, quand on aime déjà cet univers en général, ça ne peut que nous plaire !

Je n’ai rien a ajouter en particulier. Pour résumé : le livre a répondu à mes attentes, est idéal pour l’été, m’a fait passer un bon moment en compagnie de personnages sympathiques et, petit bonus, j’ai beaucoup apprécié son cadre spatial. J’aurais tendance à conseiller cette lecture si vous recherchez dans cette dernière les mêmes critères que moi au départ. Cela reste une lecture légère dans l’ensemble, même si ça peut être émouvant, mais n’en attendez pas vraiment plus pour autant. Un petit plaisir non négligeable, une friandise très appréciable sur le coup, mais dont la saveur ne perdure pas dans le temps (à moins qu’on ne la déguste de nouveau, bien sûr).

Avez-vous lu ce roman ? Si non, comptez-vous le faire ?
Y’a-t-il des livres en rapport avec le monde de la littérature qui vous on plu ? Lesquels ?

Une réflexion sur “J’ai lu : « La librairie de l’île » de Gabrielle Zevin

  1. Nanette dit :

    Oooh, ça ça m’a l’air d’une lecture cocon bien sympa, une brise d’été douce et réconfortante, avec des personnages touchants, mignons et une histoire qui nous fera nous évader le temps de quelques heures 🙂 Je me le note tout de suite dans ma WL !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s