Lecture : « Rose Givrée » de Cathy Cassidy

couv2512182

Titre original : Sundae Girl
Parution VO/VF : 2007/2017
Type : littérature jeunesse (10+)
Genres : tranche-de-vie, drame
Thèmes : famille, addiction, romance
Pages : 246 (grand format)

Jude, 13 ans, rêve d’une vie discrète et sans ennuis, ce qui est très difficile quand on a une famille comme la sienne : un peu givrée et très embarrassante. Son père est capable de débarquer à une réunion parents-profs déguisé en Elvis Presley, et sa mère perd régulièrement les pédales. Alors, de peur que tout ça ne se sache, Jude refuse de laisser quiconque entrer dans sa vie, en particulier Carter, ce garçon qui s’évertue à être gentil avec elle. Mais quand la situation déraille vraiment, Jude découvre que rien ne vaut l’aide de ceux qui vous aiment, et que même son cœur de glace est capable de fondre…

06Roman coup de coeur

MON AVIS : Depuis que j’ai découvert la saga des Filles au chocolat, je guette toujours avec impatience la sortie d’un nouveau roman de Cathy Cassidy en France. C’est clairement l’une de mes autrices jeunesse chouchoute avec l’écrivaine française Anne-Marie Desplat-Duc.

Quand j’ai appris la sortie de Rose Givrée, j’étais donc impatiente de découvrir ce nouveau titre. Je me disais que j’aurais sûrement le droit à une petite lecture mignonne et légère pour l’été, douce et acidulée comme elle sait si bien les écrire.

En effet, on comprend avec la quatrième de couverture que l’héroïne, Jude, est complexée par sa famille qu’elle trouve un peu extravagante. J’avoue que je m’attendais avec ça à 1) trouver Jude un peu agaçante, car j’étais persuadée que ses parents seraient du type « super cools » malgré leur côté un peu ridicule, puis 2) à ce que l’histoire prenne une dimension plutôt légère et douce, voir un peu comique.

Il est vrai aussi que Cathy a pour habitude d’aborder des thèmes « sérieux » et compliqués dans la plupart de ses romans (l’anorexie dans Coeur Mandarine, le cyber-harcèlement dans Coeur Vanille..), mais j’avoue que je ne m’attendais pas à retrouver de cela dans Rose Givrée… qu’elle fût donc ma surprise en découvrant l’ouvrage !

Rose Givrée est en fait un titre bouleversant. Je ne vous en dirais pas plus, mais après une petite introspection innocente et mignonne dans la vie de Jude et de sa famille en guise d’introduction, on finit vite par comprendre que le récit va prendre un ton un peu plus grave au fil des pages… le roman évoque ainsi un sujet très sensible, actuel et réaliste, malheureusement. Je m’attendais à tout sauf à ça. Pourtant, je la connais bien ma Cathy, j’aurais dû m’en douter ahah ! Rose Givrée m’a réellement prise aux tripes bien comme il faut. Jusque là, Aux délices des anges restait numéro un de mon podium de ses one shots, même si j’avais adoré aussi Rouge bonbon pour son héroïne atypique. Rose Givrée aura réussi à le détrôner. C’est un récit puissant dans lequel l’émotion et les personnages sont à leur paroxysme au niveau intensité et crédibilité.

Jude est une jeune fille un peu effacée, discrète, mais elle se sent bien comme elle est, n’étant pas du genre extravertie contrairement à sa famille. C’est un personnage que j’ai trouvé très attachant et surtout très fort pour son âge. Sa relation avec sa mère, autre personnage emblématique du roman, m’a totalement chamboulée, tout comme cette dernière d’ailleurs. La mère de Jude est un personnage vraiment spécial et tout le long de l’histoire, on ne sait que penser d’elle. On la plaint, on la déteste parfois, mais on la trouve aussi attachante quand elle essaye de faire des efforts… L’intensité dramatique ne fait que grimper au fil du roman. J’avoue avoir eu peur que Cathy se fixe une limite et n’aille pas trop loin dans ses propos, mais finalement elle est allée jusqu’où je l’espérais. Cela m’a fortement plu, même si ça reste bouleversant. Rose Givrée va vraiment permettre aux plus jeunes lecteurs de comprendre et de réfléchir sur un fait de société actuel et qui finit souvent par être destructeur sur plusieurs niveaux. En tant qu’adulte, il peut -je pense- permettre une introduction au sujet pour ceux qui ont du mal à le comprendre, le gérer où l’accepter.

Un petit mot sur la romance, car on n’y échappe pas non plus avec Cathy. J’étais restée sur ma faim avec Rouge Bonbon, qui jusque là a été le seul de ses livres à ne pas m’avoir convaincue à ce niveau. L’histoire aurait pu largement s’en passer et je l’avais trouvé un peu trop caricaturale. Dans Rose Givrée, elle ne m’a heureusement pas gênée, au contraire même ! Carter est un garçon adorable, qu’on sent très attaché à Jude bien que cette dernière repousse ses avances. Ce dernier n’en démord pas pour autant et sera d’un grand soutient pour notre jeune fille. J’ai vraiment adoré ce personnage. Leur relation n’est d’ailleurs pas « purement » une romance et j’ai aimé que le sujet reste assez secondaire, ne prenant pas trop de place par rapport à l’action centrale du récit. Pour ce livre, le niveau est donc discret et bien dosé, sans en faire trop. Pile ce qu’il fallait !

Rose Givrée est donc un livre fort que je n’attendais pas au tournant. Bien que je sois toujours attendrie par les oeuvres de Cathy, là j’ai carrément était touchée en plein coeur, si bien qu’à la fin de l’histoire j’avais presque les larmes aux yeux. Sincèrement. Je ne pensais vraiment pas que cela arriverait un jour, mais Cathy a réussi. Plus jamais je ne douterais de ses capacités ahah ! Si jusque là vous hésitiez à découvrir cette autrice, je ne peux que vous encourager à commencer avec ce livre. Vous aurez ainsi un concentré direct et parfait de tout son talent. Elle écrit vraiment comme personne, avec son style, ses idées et ses personnages bien à elle, s’inspirant de jeunes personnes de son entourage pour écrire ses histoires, ce qui contribue certainement à les rendre si touchantes et réalistes. Rose Givrée est pour moi son meilleur one shot à ce jour, ou du moins le plus émouvant. Le prochain est prévu pour octobre 2017 et je n’ai qu’une hâte : d’y être !

Et vous, quelle roman de l’autrice avez-vous préférez et pourquoi ?
Auriez-vous envie de lire celui-ci, si ce n’est pas déjà fait ?

Une réflexion sur “Lecture : « Rose Givrée » de Cathy Cassidy

  1. Je n’ai pas encore lu ce one-shot (j’ai reçu Le silence des sirènes par Nathan à la place…) mais il a l’air d’être vraiment le meilleur Cathy Cassidy à ce jour paru en France, ta chronique m’a scotchée ! Je veux goûter à cette douceur d’émotions parfaite pour l’été avec sa glace en couverture ! TT (même si là, le temps est vraiment pourri)

    PS : j’adore ton image de couverture pour ton blog, avec Wonderland, Clary et Cress omfg ♥♥

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s